Vous vous souvenez ?

Le 11 c’est mon chiffre porte-bonheur !

Bon, pour le moment je ne vois pas trop en quoi.

Si ce n’est que je n’ai pas appris de mauvaise nouvelle pour ma famille ou mes proches aujourd’hui et c’est déjà beaucoup !

Mais je me suis levée en lisant les chiffres de la mortalité par tranche d’âge. J’ai vu une patinoire en Espagne transformée en morgue. J’ai entendu qu’une gamine de 16 ans était morte en France alors qu’elle n’avait aucun facteur aggravant. J’ai vu que des voisins demandaient parfois (de façon courageusement anonyme) aux infirmier(e)s d’aller dormir ailleurs si possible durant la pandémie. Et Edouard Philippe a annoncé que le confinement était prolongé de quinze jours. Même si ce n’est pas une surprise et qu’on l’espérait presque, cette mesure prouve bien que nous sommes loin de la sortie de crise.

Ah oui, j’ai aussi appris que Boris Johnson avait le coronavirus.

Voilà voilà. Je devrais me montrer compatissante mais… On parle du mec qui a demandé aux anglais de rester chez eux seulement depuis lundi et qui expliquait encore la semaine dernière qu’on pouvait serrer des mains sans danger.

Et là bien sûr, on pense aussi à Trump. No Comment. Comme chantait Patrick Juvet “I love América” mais quand même… Le président a expliqué que le “virus allait disparaitre comme par miracle” et ‘qu’on se retrouverait tous dans les églises pour Pâques”. Je vous le souhaite my friends mais j’ai un gros doute.

Pour en revenir à mes amis anglais, on aussi appris que le prince Charles était atteint. On a frémi pour la Queen mais apparemment, elle va bien ! Elizabeth les enterrera tous !

Je ne résiste pas à vous montrer une petite sélection des dessins humoristiques sur le sujet, quitte à commettre un crime de lèse-majesté !

God save the Queen, c’est l’essentiel.

Voilà c’est vendredi, fin de semaine et normalement demain j’ai” l’apéro de fin de marché” avec ma cousine et qui veut. Mais demain, pas d’apéro et même pas de marché.

Et ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, on change d’heure. Normalement, les soirées s’allongent, les beaux jours reviennent et on se retrouve à nouveau pour boire un verre en terrasse plus volontiers. Normalement, mais rien n’est normal en ce moment.

Alors ce soir, j’ai craqué !

“On en sortira plus fortes… dans tous les sens du terme” comme dirait une copine de concert (coucou Silou !) mais tant pis ! J’avais besoin de réconfort.

En revanche comme il ne m’en faut pas beaucoup, avec cet unique verre de Spritz (servi dans un verre à bière… à la guerre comme à la guerre !), je suis un peu bourrée.

Alors pardonnez-moi pour ce post, billet, article, (je ne sais jamais comment l’appeler !) un peu brouillon et pas très intéressant.

Mais à la vôtre, je vais “HIPS” bien.

Et j’espère “HIPS” de tout coeur que vous aussi.

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !