Depuis notre retour !

Je parle encore au nom de Laurence que j’imagine mal faire vingt kilomètres par jour dans son salon.
Je vous rappelle qu’on est covidées toutes les deux. Solidaires jusqu’au bout ! Si j’en plaisante, vous vous doutez bien que c’est que nous avons une forme plutôt légère et qu’au niveau du timing, c’est pas pire ! Alors on prend notre mal en patience…

Je vous avais promis un épilogue mais je crois que je n’ai pas grand chose à rajouter.
Je vais passer rapidement sur l’organisation bordélique d’EasyJet, surtout en ce qui concerne l’enregistrement à l’aéroport de Belfast. J’ai rarement vu autant de monde attendre pour des vols différents programmés quasiment à la même heure et seulement deux personnes derrière les comptoirs !
On s’est bien fait peur pour finalement décoller avec une bonne heure et demi de retard.

Bref, nous voilà de retour après un voyage court mais intense.

L’Irlande du Nord est un magnifique pays, Belfast une magnifique ville, TEXAS est un magnifique groupe (même si je n’ai pas débriefé les concerts) et Laurence un magnifique binôme. Julie et Cécile furent de magnifiques camarades d’un jour et Alex un magnifique « Mister Haze » d’un soir.
Comme en témoigent les photos, je crois que notre point commun à toutes (y compris Sharleen Spiteri !), c’est un certain sens de l’auto-dérision et une grosse envie de croquer… des trucs improbables, (sérieusement qui choisit de manger un burrito avant un concert ?) et accessoirement la vie à pleines dents !

Je vous souhaite à tous et à toutes des moments de vie aussi dépaysants et légers pour supporter les moments nettement moins sympas.

Je devais enchainer avec un road trip en Écosse avec d’autres amis, avec le concert de TEXAS à Glasgow en fin de parcours. Mais la vie vient justement de dégainer un de ces moments nettement moins sympas en balançant une saloperie sur l’entre eux. Une vacherie qu’il faut combattre immédiatement avec endurance, prudence et courage, des qualités dont heureusement B. ne manque pas.
Alors aujourd’hui, je ne sais pas si je pars seule ou si j’attends qu’on soit tous opérationnels pour retourner au pays des kilts, des cornemuses et de la panse de brebis farcie (dit comme ça, j’ai moins envie !).
Mais si je pars (je change d’avis trois fois par jour), vous le saurez !

Stay in touch…

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !