Evidemment le plus véloce, c’est le guépard, qui peut dépasser les 100 km/h ! Certes sur une courte distance mais il mérite son titre d’animal terrestre le plus rapide du monde. Clairement, c’est l’Usain Bolt de la savane.

Et il a besoin de courir souvent parce qu’il ne mange que de la chair fraiche ! La charogne, très peu pour lui ! Alors il chasse souvent contrairement à ses confrères lions, hyènes ou léopards.

Ce serait donc lui le roi de la jungle ? D’après Nixon, pas vraiment puisque le guépard est aussi extrêmement… trouillard !

Malheureusement je ne peux vous proposer qu’une série de photos du guépard bien planqué dans un buisson !

Si la championne olympique Marie-José Pérec était surnommée la gazelle, ce n’était pas pour rien ! Il va sans dire que les antilopes courent vite, très vite, surtout quand elles ont un félin affamé derrière elles !

Certaines pouvant presque atteindre les 100 km/H, elles arrivent parfois à échapper à leurs prédateurs d’autant qu’en plus de courir, elles savent sauter, jusqu’à 2 mètres de hauteur et là aussi, c’est bien pratique pour ne pas finir en big-mac de la brousse !

Là, elles sont en “mode détente” sans pression !

En Tanzanie, les animaux ont à peu près à manger toute l’année et vous pouvez donc observer toutes les espèces à toutes les saisons.

Toutefois, les gnous (environ 2 millions !) effectuent quand même une grande migration en direction du Kenya pour brouter de l’herbe plus verte ! Ils sont souvent suivis de quelques centaines de milliers de zèbres et de quelques antilopes qui se joignent au voyage !

Près de la rivière Mara, non loin du Kenya

Parmi ceux qui courent le plus, il y a évidemment les zèbres ! Ils peuvent atteindre des pointes à 80 km/h mais leur moyenne avoisine plutôt les 60 et ils ont surtout une endurance qui leur permet de tenir la distance à 30/40 km/h.

Ce cousin proche du cheval nous bien fait rire parce qu’il semblait parfois s’amuser à passer devant la voiture le plus près possible comme s’ils se défiaient entre eux “pas cap de traverser devant la Jeep Marty* !” (*nom du zèbre dans le dessin animé “Madagascar”)…

Dans l’aire de conservation de Ngorongoro

Je vous ai choisi une video au repos pour que vous puissiez les admirer et surtout débattre de cette question cruciale : le zèbre est-il noir rayé de blanc ou blanc rayé de noir ?

A priori, les études scientifiques pencheraient du côté de la première hypothèse mais ce qui est sûr c’est qu’aucun zèbre n’a les mêmes rayures qu’un autre ! A chacun son code-barre unique !

Au final, je pourrais parler de tous les animaux dans cet épisode puisqu’ils courent tous… plus ou moins vite bien sûr !

Mais je termine avec mon coup de coeur : la girafe, espèce en danger dont la population diminue d’années en années. (Snif)

Elle a une façon bien particulière de courir. Elle va à l’amble, c’est à dire qu’elle lève ensemble les 2 pattes du même côté (comme l’ours par exemple). Ça lui confère une démarche particulière renforcée par sa silhouette que l’on pourrait qualifier (sans la vexer) d’atypique avec son (très très très) long cou.

C’est donc l’animal le plus haut du monde avec une langue très épaisse et très dure qui résiste aux épines d’acacias dont elle adore manger les feuilles !

Parmi ses caractéristiques, les girafes dorment peu (2h par jour environ), ne baillent jamais et n’émettent quasiment pas de son !

Le 5 novembre dernier, Louise s’est éteinte. C’était la doyenne des girafes du zoo du parc de la tête d’Or à Lyon. Elle avait 32 ans alors que l’espérance de vie de ce ruminant avoisine plutôt une quinzaine d’années dans la nature.

Mais Louise est née en captivité et n’aura jamais couru en liberté comme les girafes de Tanzanie…

Kufuata…

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !