Ne soyez pas trop déçus mais non… Je ne me suis pas fait tester !
Toujours pas de grand coton-tige dans les narines !
Je reste sur mon auto-diagnostic d’effets secondaires dûs à un médicament pour calmer le mal au dos et mal à l’épaule gauche. Douleurs qui m’empêchent de dormir (comme si j’avais besoin de ça pour être insomniaque !) d’où de temps en temps, une grande fatigue.

Merci à tous pour vos messages ici ou ailleurs…

Ça va mieux aujourd’hui même si j’avoue que mon plus grand fantasme actuel est de passer toutes mes journées sous la couette avec mon plaid chauffant et mon chien ! Un peu comme hier.
Très belle illustration de Catherine à ce sujet, avec un collage cette fois ! On voit mieux les détails sur un ordinateur, n’hésitez pas à zoomer si vous êtes sur un smartphone.

Je vous parle souvent de Jodie. Un jour, il faudra que je vous parle de mon plaid chauffant, sacrée “Meilleure Invention de Tous les Temps”… Qui permet de se glisser dans un lit chaud même en étant célibataire… Alors que la période du “Putain, j’ai trop froid” a officiellement commencé depuis 2/3 jours.

Bref, le mal d’épaule… qui dure depuis bien trois ans ! Ma kiné a eu le temps de se fiancer, de se marier, de tomber enceinte, d’attraper le/la Covid, d’accoucher et de me refiler un petit jeune pour la remplacer, c’est pour vous dire !
Et bien ce mal d’épaule gauche a succédé tout naturellement à un mal d’épaule droite il y a quelques années.
Je pense attaquer le mal de genou en 2022 si tout va bien.

Donc, devant l’inefficacité de la balnéothérapie, des massages, de la cryothérapie, du laser, du cataplasme d’argile, du PIlate, du rameur, des exercices divers et variés avec un élastique, ma toubib a décidé de me faire passer une IRM pour essayer d’en (sa)voir un peu plus !

Alors, pour qui n’a jamais passé une IRM, c’est bien moins douloureux qu’une mammographie (Jour 14 !) mais beaucoup plus long. Heu, en fait, ça n’a rien à voir !
Apparemment, l’IRM pose problème aux claustrophobes parce qu’on nous fait rentrer dans une espèce de petit cylindre, couché sur le dos, qu’il ne faut pas bouger et que surtout, on vous met un casque anti-bruit sur les oreilles parce que c’est très bruyant.

Moi qui suis plutôt chochotte en matière médicale, ça ne me fait ni chaud ni froid. Enfin si, un peu froid parce que la machine exige une température assez fraiche dans la salle et heureusement, j’ai pu garder mon pull (pas de dessin de moi à poil cette fois Catherine ! Ouf !).
Notez toutefois, c’est important pour la suite, qu’il faut enlever collier et soutien-gorge.
Je n’aime pas trop être enfermée mais là, seul le haut du corps est dans le “tunnel”, je n’ai pas eu le sentiment d’être cloîtrée. Toutefois, certaines personnes peuvent paniquer et la manipulatrice vous donne une petite poire sur laquelle vous devez appuyer en cas de panique.

Je suis très fière de vous annoncer que je n’ai rien actionné du tout ! Et pourtant, au bout de quelques minutes, ma lentille droite s’est mise à me gratter furieusement et j’avais terriblement envie de l’arracher. J’ai courageusement cligné de l’oeil, fait tout un tas de grimaces pour essayer de la faire bouger sans y toucher et bien sûr j’ai essayé de penser à autre chose !

Alors pour commencer, je me suis rappelée que IRM est le titre d’un album de Charlotte Gainsbourg et qu’elle avait même incorporé quelques bruits de la machine dans une des chansons.
Ensuite j’ai essayé de me rappeler quel(s) titre(s) étai(en)t sorti(s) en single. Je dois avouer que je n’ai pas retrouvé !
Pour ceux que ça intéresse, il y a eu notamment “Heaven can wait” en duo avec Beck et un clip bien chelou que je vous invite à regarder éventuellement !

Sinon, comment vous décrire les bruits… Ça va du marteau piqueur au biiiiiiiip biiiiiiiip biiiiiiiip en passant par des espèces d’alarmes dignes des meilleures radios réveil !
J’étais très déçue de constater que j’avais un casque anti-bruit mais pas de musique dedans. La dernière fois, j’avais eu l’album d’Adèle dans les oreilles. On sent qu’ils cherchent une voix puissante pour couvrir ce boucan ! Une fois délivrée, j’ai demandé à la manipulatrice si la clinique (privée…) était elle aussi touchée par les restrictions budgétaires, ce qui expliquerait l’absence de musique. Je crois que ça l’a moyennement fait rire et elle m’a répondu sèchement que le disque devait être fini et qu’il fallait juste qu’elle le relance. J’ai pas osé demandé si c’était toujours Adéle ou si on était passé à Billie Eilish…

S’ils me lisent, je leur recommande les Black Eyed Peas parce que certains bruits m’ont vraiment rappelé leur plus gros hit et j’avais envie de chanter “I got a feeling, ouh ouh”. mais là aussi je me suis abstenue.

Enfin, toujours pour oublier cette histoire de lentille, j’ai imaginé que j’étais dans une fusée, prête à décoller pour… la lune ? Si ça se trouve, là-bas, il n’y a pas de virus !

Après, j’ai attendu 45 minutes mes résultats en faisant des photos par la fenêtre de la rive d’en face ! (c’est la photo à la Une)
Et comme tout le monde, j’ai utilisé mon iPhone pour passer le temps. J’ai voulu regarder une vidéo alors j’ai chercher mes écouteurs dans mon sac et bien sûr, j’ai réussi à les extirper en même temps que mon soutien-gorge qui s’était accroché au fil… (Heu non… je ne l’avais pas remis parce que c’est super chiant à mettre quand on a mal à l’épaule !). Petit moment de solitude dans cette salle d’attente bondée, sans restriction visible sur les sièges (mais les gens laissaient naturellement une place entre eux), et sans désinfection après chaque patient…

A l’appel de mon nom, j’ai récupéré mon dossier et je suis partie discrètement.
Je vous passe les détails mais en plus de la tendinite, il y aurait une “ébauche” d’arthrose et une “bursite minime”. En résumé, il y a une inflammation et je sens bien que mon jeune kiné va encore me dire que le soir, je devrais me mettre un sac de petits pois congelés sur l’épaule pour calmer cette inflammation.
Mais avouez qu’il y a un vrai conflit d’intérêt avec mon plaid chauffant… alors pour l’instant je n’ai pas suivi son conseil. mais j’attends les vôtres avec impatience !

Je vais bien (mieux) et j’espère de tout cœur que vous aussi !

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !