Un jour de plus, un jour de moins.

Un jour bien peu passionnant à base de balnéothérapie pour mon dos et mon épaule gauche ; d’énervement avec FREE au téléphone, j’attends d’ailleurs toujours qu’un technicien me rappelle ; de règlement de factures ; de rendez-vous médical pour renouvellement d’ordonnance avec ma toubib toujours aussi sympa, qui avoue en souriant finir à 23heures après des consultations en visio ; d’une courte sieste avec Jodie, qui maintenant m’emboite le pas dès que je monte dans ma chambre en début d’après-midi même si c’est juste pour étendre du linge ! de lentilles de contact récupérées alors que la toubib sus-nommée me conseille de mettre mes lunettes pour limiter la contamination ; la rapide visite d’un voisin qui voulait faire des photos de la colline d’en face avec les couleurs d’automne depuis ma terrasse, même si c’est un peu tard parce la maison recouverte de lierre rouge n’est plus totalement recouverte de lierre rouge et c’est la plus jolie de la colline selon moi. (Du coup il m’a envoyé les photos et l’une d’elles sert de couverture à cette chronique, merci Olivier B.)

Une de ces journées où j’aurais pu me trouver deux heures pour aller au cinéma l’après-midi, quand il y a peu de monde, pour éviter ceux qui parlent comme s’ils étaient dans leur salon “t’as vu Machine, elle a vieilli non ?”, “Truc, c’est pas celui qui jouait dans le feuilleton de la Une l’autre soir ?”. Je limite aussi la cohabitation avec ceux qui ont décidé de venir au cinoche pour manger Scroutch Scroutch Scroutch du pop-corn pendant tout le film ou ceux qui ont oublié leur mouchoir et qui reniflent méthodiquement. Je pourrais les étrangler…
Je ne vous redonne pas la définition de misophonie, si ? alors c’est là !

Mais évidement pas de ciné aujourd’hui. Ni demain, ni…
J’espère qu’après le reconfinement, nous pourrons à nouveau retrouver les salles obscures et que les deux derniers films que j’ai vus ressortiront pour poursuivre une carrière qui s’annonçait plutôt belle.

“Adieu des cons”, d’Albert Dupontel avec Virginie Efira et lui-même… Un film poétique, foutraque, déjanté, drôle et une certaine forme d’optimisme.

Et “Miss” de Ruben Alves avec une tripotée de bons acteurs comme Isabelle Nanty, Pascale Arbillot, Thibault de Montalembert et surtout une révélation : Alex Wetter qui joue ce petit garçon dont le rêve est de devenir Miss France. Là aussi un film à la fois grave et drôle, sur la tolérance, la différence, l’acceptation…

Et coup de génie marketing, ces deux films ont en commun d’avoir retravaillé leurs affiches pour en faire des parodies “made in confinement”.

J’espère vraiment que ces deux longs métrages ressortiront pour connaitre un succès bien mérité.
Et en attendant de me délecter du “Aline” de Valérie Lemercier (sur la vie de Céline Dion) qui devait sortir le 18 novembre, je me console avec Netflix…

Un peu déçue par “Ratched”, la dernière production de Ryan Murphy, je vais attaquer “Le jeu de la dame” en attendant avec impatience la saison 4 de “The Crown” et une adaptation d’un de mes romans préférés “La vie devant soi” avec Sophia Loren à la mi-novembre.

Hier, j’étais bien embêtée parce que le dessin quotidien de Catherine serait un peu arrivé comme un cheveu sur la soupe (c’est le cas de le dire !) dans ma déclaration à Antonin alors je me suis permis de le garder pour aujourd’hui.

Souvenez-vous c’était dimanche, le Jour 10, la seafood chowder irlandaise qui, c’est vrai, avait relativement peu emballé Jodie ! Et je me permets d’attirer votre attention sur le souci du détail, que je n’avais pas vu de prime abord sur mon iPhone…
Le fond du dessin n’est autre qu’un “bout” de la photo de ma soupe dont Catherine a fait une quasi tapisserie ! En gros, la déco, c’est… des crevettes et du persil !

Alors aujourd’hui, grosse promo, “deux pour le prix d’un” avec l’illustration de la chronique d’hier sur livre d’Antonin (Crois en tes rêves, seulement 10 euros je le rappelle !).
J’avoue que ça m’a encore sciée. Je ne sais pas ce qu’en pensera l’intéressé mais je trouve que Catherine l’a extrêmement bien “croqué” si je puis dire ! ! (Je précise qu’elle ne le connait pas et qu’elle ne l’a jamais vu “en vrai”)
C’est tout à fait lui, tiraillé entre Line Renaud et Sylvie Vartan !

Voilà, un jour de plus, un jour de moins mais un jour quand même.

Je vais bien et j’espère de tout cœur que vous aussi.

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !