Et bien « God thank you » (Que même les moins bilingues d’entre vous auront traduit par « Dieu merci ») il n’y en avait pas jeudi soir lors de la Garden Party à l’ambassade de Grande-Bretagne.

Sans doute, Lord (l’ambassadeur) et Lady (sa femme) Llewelyn sont-ils sensibles à l’utilisation outrancière de l’huile de palme qui conduit à la déforestation et à la disparition des orangs-outans. #BoycottonsLeNutella mais je m’égare…

Ou alors, ils ont tout bêtement préféré privilégier les produits purement British en nous invitant à manger des fish and chips, des Pie, des fromages anglais en buvant de la bière, du whisky et du Pimm’s.

Du quoi ? Du Pimm’s ! Une vraie découverte pour moi que ce sympathique et pas trop fort cocktail à base de Pimm’s (ne me demandez pas avec quoi c’est fabriqué, j’en sais absolument rien à part que ça fait 25°), de limonade, de fruits frais et de feuilles de menthe.

C’est très bon bien frais et ça se boit comme du petit lait.

Attention, le Pimm’s est à Londres ce que le Spritz est à Venise et je n’ai pas peur de le dire… il se pourrait que le premier détrône le second.

Affaire à suivre durant l’été.

Cheeeeeeeeeeers ! Santé !

Enfin bref, la vraie question, c’est « comment me suis-je retrouvée à cette garden-party en l’honneur de l’anniversaire de la reine Elizabeth II », qui est par ailleurs née un 21 avril (tiens, comme mon copain Mathieu, c’est amusant) et pas un 13 juin ?

Plusieurs hypothèses.

Pour récompenser :

  • Mon assiduité aux cours (bien pourris cette année) de Léo Lagrange ?
  • Mon assiduité à voyager à Londres au moins une fois par an depuis… 15 ans au moins ?
  • Mon assiduité à poursuivre Sharleen Spiteri de mes assiduités ?
  • Parce que mon pote Javier travaille chez Mulberry, marque de luxe anglaise, qu’il était invité et qu’il a eu la gentillesse de me proposer de l’accompagner ?

Number 4 of course ! Javier étant un gentil garçon qui s’est souvenu que j’adore l’Angleterre et la musique. Et ce soir là était prévu un concert franco-britannique avec Clara Luciani en première partie et… Jamie Cullum.

Tout le monde voit à peu près la jolie Clara avec son beau sourire ? Oui, la grande bringue qui nous a menacé avec sa « grenade » toute l’année dernière ? Si si, ça va vous revenir en voyant la vidéo…

Quant à Jamie Cullum, s’il souffre d’un léger manque de notoriété en France, c’est pourtant l’un des plus talentueux musiciens au monde, qui joue à travers la planète depuis une vingtaine d’années et capable d’interpréter ses propres compositions comme des reprises de standard de jazz ou du rock.

Le tout en mesurant 1,60 mètre et en ayant l’air d’avoir 12 ans alors qu’il va atteindre la quarantaine en août ! Une énergie débordante et communicative…

J’ai déjà convaincu pas mal d’amis d’aller le voir sur scène et tous sont repartis totalement conquis !

Honnêtement, je fais quand même pas mal de concerts (doux euphémisme) et il est dans le top 3 des meilleurs showmen.

Mais jeudi, j’étais quand même un peu inquiète à l’idée que le public s’en batte les kilts et que Jamie soit un peu plus réservé vu le lieu.

Je vous laisse juger avec l’entrée en matière.

L’idée étant de fédérer rapidement un public pas forcément venu pour lui, dans les jardins d’une ambassade où il y a à manger et à boire… il n’a interprété que des reprises (dont certaines non identifiées j’avoue) : les Beatles, Amy Winehouse, the White Stripes, Franck Sinatra, Alicia Keys et autres Ed Sheeran !

Là aussi, je vous laisse juger sur pièce.

Vraiment, quitte à être lourde, j’insiste… si vous avez l’occasion, allez le voir sur scène !

Pour finir, je ne vous cache pas que l’ambassade est un endroit magnifique et que dans la longue liste des « trucs que je voudrais faire quand je serai grande », je peux rajouter ambassadrice de Vienne (sur un malentendu, ils peuvent confondre avec l’Autriche et ça peut marcher) à Paris.

Comme ça, plus de souci d’hôtels et je pourrais emmener Jodie qui aurait largement de quoi s’ébattre dans les jardins à l’anglaise !

Ah une dernière chose… Au cas où vous auriez un doute, on a bien mangé, bien bu (avec modération), bien profité de la musique live mais surtout… On a bien rigolé puisque Javier, en plus d’être un gentil garçon est très, TRÈS drôle !

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !