Quand je vous disais que les gens étaient gentils…

Il y a une espèce de solidarité entre les plongeurs. Voyant que je suis seule, un couple m’a proposé de les accompagner au resto ce soir.

On a d’abord tenté de me trouver un coupe-vent en faisant les magasins…

Comment dire ? Karl Lagerfeld va se retourner dans sa tombe si j’achète la moindre fringue à la Paz.

On a laissé tomber assez rapidement puis on s’est posé dans un vrai petit resto mexicain fréquenté par les locaux, ce qui est toujours bon signe.

Tacos au poulet, poisson grillé et crevettes.

Simple et basique comme dirait l’autre.

On a refait le monde. On a déploré la misère financière et intellectuelle des uns et la richesse matérielle et culturelle des autres. Et inversement. Et réciproquement. Et quand même la France est un beau pays mais quel bordel…

Bref, on a « caféducommercé » et on est rentré sagement.

Demain la météo s’annonce encore assez mauvaise… Toujours beaucoup de vent donc pas de plongée. Mes sinus bénissent cet « hiver le plus froid depuis 20 ans » d’après un pote de Thierry.

Pour nous ce serait le printemps ; pour eux, c’est intenable !

Je devrais finalement faire du snorkeling (nager avec des palmes, un masque et un tuba) au milieu des requins baleines, les plus gros poissons du monde.

Évidemment en voie de disparition grâce à l’homme.

Impressionnant par sa taille, une dizaine de mètres, la bestiole ne bouffe pourtant que du plancton. (Vu son poids, plusieurs tonnes, j’en déduis que le plancton est calorique 🙄 et qu’il vaut mieux manger des chips)

C’est la pleine lune ici aussi. J’espère quand même dormir…

Et qu’il y aura de l’eau chaude au réveil…

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !