J’ai quitté l’hôtel à 6h15 et je suis rentrée à 20h45…

Comment dire ?

« JPP j’suis flinguée » diraient mes nièces !

Des kilomètres et encore des kilomètres dans un bus avec pêle-mêle, Laurent et Guillaume (Warf !), un petit mexicain qui sifflait sans arrêt, Julien (l’instructeur de plongée toujours requalifié en GO le temps d’une journée) avec sa famille et notamment ses deux filles qui n’arrêtaient pas de couiner (comme vous le constaterez en regardant la vidéo), et un guide qui parlait espagnolais ou anglospanish…

Des cactus, encore des cactus et toujours des cactus (à en faire frémir Jacques Dutronc) le long de la route et enfin, le porto Adolfo Lopes Mateos bien plus au Nord.

Avec la pause petit déjeuner, on a passé près de 6h dans le bus avant d’embarquer enfin à la rencontre des baleines grises.

Je suis trop fatiguée pour vous faire un topo sur ce sympathique cétacé. Regardez sur Wikipedia !

Mais grosso modo, les femelles viennent là environ trois mois pour mettre bas parce qu’elles trouvent l’eau peu profonde (in the shaaaaaaaallow le retour) et chaude ! (Nous n’avons pas les mêmes valeurs)

3h en mer avec ce pauvre Laurent privé de toilettes alors qu’il a toujours son infection urinaire mais de bien belles rencontres.

J’ai même réussi à caresser une baleine qui a gentiment frôlé le bateau (à peu près 4 fois plus petit qu’elle). C’est assez doux nonobstant les coquillages incrustés sur sa tête…

Il y aurait une centaine de spécimens dans le coin en ce moment et qui, même si elles sont poursuivies par des touristes, sont bien peinardes ici pendant que leurs congénères se font massacrer tranquillou comme tous les ans par ces enfoirés de japonais. (Je sais que parmi vous, certains sont très fans du Japon. Je n’ai rien contre, je suis même tentée par le pays… Mais niveau baleine, pardon mais c’est vraiment des connards).

Le retour a été long, très long… même avec une pause déjeuner à 16h ! Je ne vous reparle pas des cactus…

En revanche, on a assisté au coucher de soleil avec des couleurs de ouf et ça, c’était vraiment chouette !

Un peu anxieuse, j’ai retrouvé ma chambre… avec de l’eau chaude… Ouf ! Et toujours les traces de pas du mec d’hier sur les carreaux. Côté ménage, c’est pas ça non plus.

Du coup, comme je suis crevée, je vous parlerai du yacht de Spielberg demain.

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !