J’ai passé un délicieux week-end savoyard avec des amis.

On ne s’est pas pris dans les bras, on ne s’est pas embrassé mais on a bien rigolé. C’est déjà ça.

J’ai dormi à l’hôtel, entourée de distributeurs de gel hydro alcoolique.

Le réceptionniste a mis un masque et des gants pour me donner ma clé de chambre. il voulait jeter le stylo que j’avais touché. Pourvu qu’il n’ait pas mis le feu à mon lit après mon départ…

La semaine d’avant j’avais revu une bonne partie de ma famille.

Demain, je pique-nique avec des amies.

J’ai réservé deux appartements pour des vacances françaises, comme les années précédentes finalement. En général, l’été, je reste dans l’Hexagone. Exception faite de trois jours à Londres l’année dernière, pour un festival à Hyde Park qui regroupait entre autres Robbie Williams, Keane et TEXAS. (Un véritable cas de force majeure).

L’année dernière, j’avais seulement fait le débriefing du concert de Robbie Williams je crois.

Alors ce soir, je partage la video de Say what you want de TEXAS parce que Sharleen Spiteri me reconnait à un moment (vers 1’15) et elle a l’air surprise. C’est peut-être ce qui l’a motivée à me faire monter sur scène quelques jours plus tard à Arles (faut dire en Arles non ?). En tout cas, moi je ne pouvais pas me douter mais ça m’a valu l’admiration (et la jalousie ?) des fans de Robbie Williams qui ont vu qu’elle me reconnaissait !

I feel the same about you Sharleen ! rires !

Aujourd’hui, pas de concert à l’horizon mais j’ai vu la serveuse d’un de mes restos préférés préparer la réouverture de mardi, grand sourire aux lèvres. J’ai vu la propriétaire d’un restaurant (que j’aime moins) passer sa terrasse au Kärcher et ça m’a fait plaisir pour elle. J’ai vu une nouvelle locataire épuisée mais heureuse à l’idée d’ouvrir enfin. Il parait que les musées de Vienne vont à nouveau accueillir du public prochainement. J’ai vu un copain et il est monté boire une bière chez moi. J’ai entendu la voix quasi émue d’un voisin ami qui venait de faire son premier jogging post confinement. J’ai même vu Jean-Pierre Raffarin présent sur un plateau de télé, c’est vous dire si ça se détend !

Et surtout, j’ai su (pas encore vu !) que ma petite cousine Liv était enfin sortie de sa cachette où elle a passé neuf mois bien confinée au chaud.

Véritable symbole de la vie qui reprend.

Enfin !