Aujourd’hui c’est l’anniversaire de plein de gens ! Jean-Paul Belmondo, mon ami Antonin de 17 ans, mon ami Jérome de je-ne-sais-plus-quel-âge mais il est beaucoup plus jeune que moi et de Géraldine, que je ne connais pas encore vraiment mais qui m’a -entre autres- donné de bons conseils sur les croquettes de Jodie et qui a la gentillesse de me lire régulièrement !

A tous les 3, je souhaite un très joyeux confiversaire ! Et je présente mes hommages à l’As des As qui a fait mon bonheur au cinéma, particulièrement dans les années 80 !

J’espère que chacun le fêtera dignement, d’une façon ou d’une autre, sans se laisser abattre par ce P… de virus de M… En revanche, merci de ne pas souffler de bougies sur vos gâteaux pour ne pas risquer de contaminer le reste de votre famille ! Enfin, si vous avez de la famille… Et, c’est encore plus rare, un gâteau ! Je vous souhaite aussi d’être gâté, avec qui sait, des rouleaux de PQ, des pâtes, du riz, des oeufs et même de la farine !

En tout cas, moi, par pure gourmandise solidarité, j’ai sorti du congélo un petit bout du gâteau d’anniversaire de ma nièce Pauline (dernier anniversaire ensemble il y a 3 semaines, ça semble loin) que je me suis bâfrée j’ai dégusté avec délicatesse.

Ceci étant dit, je suis toujours un peu chafouin. J’aurais aimé être à un de ces anniversaires ou sur la route, comme c’était prévu, pour rejoindre mes amies à Saint Rémy de Provence. On se la coulerait douce sur nos transats en refaisant le monde et je vous garantis que dans nos délires, il n’y aurait pas de Covid19. (Seulement des nounours en chocolat à la guimauve !)

Ok, j’exagère un peu ! Mais je sens bien que chez vous aussi c’est dur.

Parce qu’on se doute bien que lundi, le président va nous remettre une petite quinzaine (au moins) de quarantaine en guise de cadeau pour Pâques ! Eh oui, lundi c’est Pâques, on a failli oublier avec tout ça. Chouette, ça va nous faire un long week-end et une bonne raison de se gaver de chocolat. Entre nous, je commence à me dire que c’est avec mon frigo et mes placards de cuisine que je devrais mettre de la distanciation sociale !

Et en même temps, si Macron nous annonçait que les restrictions sont levées, on ne serait pas bien tranquilles, non ?

Alors, on se ressaisit, on respire, on avance. Il fait beau et c’est bien connu il nous semble que la misère est moins pénible au soleil.

Et avec un peu d’imagination, on pourrait se croire en Provence au milieu des oliviers…

Une fois sortie de ma rêverie, je suis revenue à la réalité et cet après-midi, j’ai fait un petit tour avec Jodie pour m’aérer les neurones.

J’en ai profité pour prendre en photo quelques affiches sur les commerces en ville. Entre les poètes, les fautes d’orthographe, les incompréhensibles et les minimalistes, c’est assez drôle !

En attendant, la ville est bien morne avec toutes ces devantures fermées. Et j’espère que les commerçants s’en sortiront aux aussi.

Evidemment “tant qu’on a la santé” mais certains vont mettre la clef sous la porte et devoir repartir de zéro. Ce n’est pas très réjouissant non plus.

Avant de vous quitter, quelqu’un (merci et bisous Carole) m’a parlé de la vidéo “prémonitoire” de Catherine et Liliane. Vous vous souvenez, Alex Lutz et Bruno Sanchez, déguisés en secrétaires de rédaction caricaturales et souvent pas très intelligentes.

Je ne me rappelais pas de ce sketch diffusé sur Canal+ il y a environ deux ans.

Comme pour Merlin l’enchanteur et Madame Mim, c’est assez étonnant…

Il semblerait que “la maladie X qui n’existe pas” soit bel et bien arrivée…

Bien vu les filles !

Pourvu qu’on s’en sorte avec autant d’humour !

Sur ce, je vous laisse, je dois lever mon verre via Skype !

Je vais bien.

Et j’espère de tout coeur que vous aussi.

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !