Je sais que vous attendez avec impatience ce jour 22 parce que je vous ai promis de parler d’art et que vous êtes culturellement curieux.

(Règle N°1 : toujours flatter son lecteur)

Je tiendrai ma promesse.

Mais tout d’abord je voudrais vous parler lassitude et relâchement. On dirait que ce sont les maitre mots de ce mardi. Je les entends partout, à la radio comme à la télé. Et je dois bien reconnaitre que je suis de ceux/celles qui ont “un petit coup de mou” au bout de ces trois semaines de confinement.

Puisque je suis passée à travers (et Dieu merci mes proches aussi ou s’en sont sortis sans conséquence) je me dis que maintenant, j’ai atteint ma vitesse de croisière ! Je peux donc continuer de sortir pour promener ma chienne et faire quelques courses sans trop de risques.

Sauf que… dès que l’envie me prend de me relâcher un peu, lassée de faire attention à mes moindres faits et gestes, je me rappelle que je suis potentiellement en danger, voire un danger ! Et que certes, je ne fais pas partie de “l’équipe valeureuse des soignants” mais de “l’équipe de ceux qui peuvent éviter que ce soit pire”.

Si besoin, d’autres sont là pour me rappeler à l’ordre, comme Ary, 5 ans, visiblement bien plus mature que moi. (Et je ne dis pas ça seulement parce que c’est le fils de mes voisins les plus drôles et qu’il est drôle aussi comme le prouve sa blague préférée : Pourquoi les girafes ont un long cou ?… Parce qu’elles puent des pieds !)

(Règle N°2 : mettre certains lecteurs à l’honneur)

Elue meilleure pancarte de Vienne !

Non les amis, ne nous relâchons pas et continuons d’appliquer tous les “gestes barrières” scrupuleusement sous peine de le payer très cher. N’est-ce pas Boris ?

Entre nous, voilà que je m’inquiète pour cette andouille de premier ministre britannique. Je lui en voulais du Brexit mais c’est un personnage ce “Bojo”. Ce serait bien qu’il ne “lève pas les patins” comme dirait ma copine Nathalie P. (j’adore cette expression).

Enfin bon, tant que la reine tient la barre, on est sauvé ! Quel beau discours…

Elle nous enterrera tous c’est pas possible !

Du coup, c’est un peu décousu mais je vous montre un des trucs les plus marrants vu ces derniers jours sur Facebook.

God save the Quine !!!

Allez, j’en reviens à l’Art pour vous rappeler que bon nombre de musées ont mis en place des visites virtuelles via leurs sites internet (par exemple les principaux musées parisiens comme le Louvre, Orsay, le centre Pompidou, etc) pour compenser leur fermeture.

C’est comme pour les concerts sur Youtube, c’est moins bien “qu’en vrai” mais c’est parfois assez bien fait comme cette expo sur Keith Haring et Jean-Michel Basquiat : crossing lines. En cliquant sur le lien, vous pouvez vous balader virtuellement en 3D à travers la National Gallery of Victoria de… Melbourne ! Avouez que c’est quand même classe !

(Règle N°3 : fidéliser le lecteur sur les sujets importants)

Avant de vous laisser, je tiens à vous dire, bande de mauvaises langues, que j’ai fait 15 minutes d’étirements ce matin et que je ne désespère pas de retrouver le sommeil un jour… Enfin pas cette nuit où l’on nous promet une “super lune”, la plus grosse de l’année 2020 ! Appelée “lune rose” elle est pourtant décrite comme orangée voire rougeâtre. Tout un programme en couleurs pour une nuit qui s’annonce encore blanche !

Si je suis réveillée, je regarderai la lune, ça m’occupera.

En résumé, en dépit de ce “coup de mou”, je vais bien.

Et j’espère de tout coeur que vous aussi.

(Règle N°4 : bien se rappeler des trois premières règles)

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !