J’ai très mal dormi. J’ai de plus en plus mal à l’épaule gauche, mes séances de kiné et le Pilate me manquent. Je ne sais pas si je dois bouger davantage l’épaule ou au contraire l’immobiliser. J’ai essayé les patchs chauffants, le baume du tigre, les cachets…

Rien n’y fait.

Cette nuit, je ne savais plus comment me tourner dans le lit, dans quelle position me mettre, quel oreiller prendre… Les angoisses et les cauchemars se sont invités et résultat, ce matin, je me suis réveillée “tout chafouin”.

Là-dessus, ma mère m’apprend la mort de Pierre Bénichou. Et là je me vois dans l’obligation de faire mon Coming Out radiophonique.

Madame, Monsieur, oui, j’écoute les “Grosses Têtes”.

En podcast, principalement en promenant mon chien ou en faisant le ménage.

Oui, c’est souvent lourd, un peu vulgaire mais ça m’empêche de cogiter et ça me détend. En particulièrement en cette période difficile, vous avouerez que c’est pas si mal.

Pierre Bénichou était un des sociétaires les plus anciens et un des préférés des auditeurs.

Souvent grincheux, de mauvaise foi, misogyne, il était également cultivé et surtout… extrêmement brillant dans l’improvisation. Quoi qu’il dise, il retombait toujours sur ses pattes.

Si vous ne l’avez jamais entendu, vous n’allez pas comprendre mais ce soir, en hommage, j’aimerais tellement que quelqu’un joue de la trompette et je présente toutes mes condoléances à Marcel son beau-frère !

Beaucoup de radios ont cessé leurs émissions habituelles. Il y a de nombreuses rediffusions mais Laurent Ruquier continue d’animer (sans public) les Grosses Têtes chaque jour, avec quelques comparses confinés à Paris, parce qu’il fait partie de ceux qui pensent qu’il faut continuer à rire de tout. Et je le rejoins à 1000% sur ce point de vue.

Régulièrement l’animateur appelle les autres sociétaires pour prendre des nouvelles et il y a quelques jours il a téléphoné à “Pédro le roi du Tango”.

Ce dernier semblait en pleine forme et avait même ironisé sur sa mort en affirmant : “Ça va ! Ça va ! Il ne faut pas s’en faire ! Vous, les jeunes, vous m’avez fait tellement chier en me disant que j’étais vieux, maintenant, il faut me respecter ! Comme il faut respecter quelqu’un qui vit ses derniers jours, bande de cons !”

On se souviendra de cette phrase longtemps.

Pour info, histoire de “faire son intéressant” une fois de plus, ce lâcheur de Pierre Bénichou n’a pas succombé au Coronavirus mais s’est tout simplement endormi dans son sommeil, peut-être en rêvant des plages d’Oran…

A part ça, je voulais vous parler des associations de défense des animaux qui profitent du confinement imposé aux humains pour rappeler que bon nombre d’espèces sont enfermées A VIE dans des élevages, des cirques ou des parcs d’attraction.

Mais je vous ai peut-être bien suffisamment plombés pour aujourd’hui !

Je vous propose juste les dessins les plus drôles… Mais pas que… Sur le sujet.

J’ai mal au dos, mal à l’épaule mais globalement je vais bien.

Et comme disait souvent Pierre Bénichou ” sans augmentation du prix des consommations”, j’espère de tout coeur que vous aussi.

Shares

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !