J’ai vécu une grande aventure aujourd’hui.

Pourtant mon horoscope était formel. Je ne devais pas bouger !

(Je suis Cancer)

Oui, j’ai vécu une vraie aventure… en allant faire des courses.

Je n’ai pas mis les pieds dans un supermarché depuis 17 jours, un record !

En général, je suis du genre à décider de ce que je vais manger au dernier moment alors je suis une habituée du Carrefour City pas loin de chez moi. Je dois y aller 3 fois par semaine !

Mais là, j’avoue que j’avais suffisamment prévu pour ne pas y retourner tout de suite.

J’ai demandé sa liste à ma mère, j’ai envoyé un texto à deux voisins pour être sûre qu’ils ne voulaient rien, histoire de grouper.

(dans ma tête, je ressemblais à ça !)

Je suis partie avec un vrai plan de bataille en tête.

Me pointer à 13h15 en espérant qu’il n’y ait pas trop de monde.

Me désinfecter les mains en prenant le chariot et avant d’entrer dans le magasin.

Prévoir des sacs pour MES affaires et un sac pour les affaires de ma mère pour éviter de trop les manipuler.

Et après réflexion, j’ai décidé d’utiliser un masque (datant des soins de mon père, j’espère qu’il n’y a pas de date de péremption !)

Il est 20h, les gens applaudissent les soignants. Pas moi, je veux finir mon récit. Mais croyez bien que j’ai pensé à eux en enfilant ce truc pénible qui te marque le nez, te tire sur les oreilles, te colle de la buée sur les lunettes et te donne au final l’impression d’étouffer.

J’imagine qu’on s’habitue mais quand même… Rien que pour ça, respect les amis.

Evidemment, je ne parle pas de la souffrance morale que le personnel soignant subit. Je viens de voir un reportage sur un couple d’infirmiers qui travaille la peur au ventre et qui a décidé de se séparer de ses enfants (ils sont chez une jeune grand-mère) le temps de la pandémie, pour les protéger.

J’ai failli pleurer. J’aurais mieux fait de sortir applaudir. Ça m’apprendra.

J’ai essayé de suivre ma liste scrupuleusement pour ne rien oublier (bon dieu de M… j’ai pas pensé à reprendre des chips, je vais défaillir). J’ai attrapé un “sandwich triangle” pour le SDF posté devant le magasin et je suis allée à la seule caisse ouverte, en respectant les lignes au sol, pour faire la queue. Une jeune fille était retranchée derrière un Plexiglas. Ella avait l’air assez détendu avec son masque. Ça y est, elle s’est peut-être habituée. Comme toujours, je lui ai dit “bonjour, merci et au revoir” mais cette fois, j’ai ajouté un maladroit : “J’espère que ça va pour vous. Bon courage”…

J’ai rangé mes courses dans le coffre. Je me suis à nouveau désinfectée les mains. J’ai honte mais j’ai renoncé à donné mon “sandwich triangle” au SDF qui était en grande conversation avec 3/4 potes (sans respecter les distances évidemment). Je lui donnerai demain ou à un autre…

Je suis remontée dans la voiture et Jodie a paru amusée par ce drôle de truc sur mon museau ! Elle a même voulu vérifier de plus près…

C’est pas que j’étais bien avec mais j’ai voulu garder ce truc jusque chez ma mère pour lui livrer ses courses.

Là c’est bizarre. On s’embrasse pas. On se tient loin. je ne m’assois pas. Je ne touche à rien. Je finis par boire un verre d’eau qu’elle me tend du bout des doigts et je vais le mettre dans le lave-vaisselle directement. Je repars.

J’enlève ce P… de masque et je respire un grand coup.

Mission accomplie.

Jamais je n’aurais pensé qu’un jour, aller à Intermarché serait si compliqué.

L’idée qu’un jour on en rira me fait du bien.

Je vais bien (sauf que j’ai plus de chips).

Et j’espère de tout coeur que vous aussi.

Pin It on Pinterest

Share This

Exprimez-vous !

Si vous avez aimé... Commentez, likez ou partagez cet article avec vos amis !